Le gaz comme élément de réorientation des alliances géopolitiques en Méditerranée orientale

Hérodote

Article paru dans la revue Hérodote 148 — “Géopolitique de la Turquie” (1er trimistre 2013)

Résumé

En février 2012, Israël et Chypre signent un accord de coopération militaire qui permet aux chasseurs israéliens d’utiliser une base aérienne du sud de l’île pour se poser ; quelques semaines plus tard, les pilotes israéliens et grecs s’entrainent ensemble au-dessus de la Méditerranée.

Les relations diplomatiques entre Israël, Chypre et la Grèce n’étaient pourtant pas concevables il y a quelques années, car Nicosie et Athènes se méfiaient de Jérusalem, l’allié d’Ankara, leur ennemi historique. La dégradation des relations israélo-turques en 2010 permet donc un premier rapprochement, mais un élément inattendu va accélérer les choses : à l’été 2010, d’énormes quantités de gaz naturel sont découverts en Méditerranée orientale, à plusieurs dizaines de kilomètres des côtes israéliennes. Les perspectives économiques vont servir de levier aux relations diplomatiques israélo-chypriotes puis, israélo-grecs. Mais pour l’Etat hébreu il y a un autre enjeu : sortir de l’isolement diplomatique auquel le destine la Turquie et l’Egypte.  

 

Abstract 

In February 2012, Israel and Cyprus signed a military agreement allowing the Israeli Air Force to land on a military base in the south of the island ; few weeks later, Israelis and Greeks jetfighters took part in a joint exercise above the Mediterranean sea.

Yet, diplomatic relations between Israel, Cyprus and Greece were inconceivable few months ago because Nicosia and Athens were suspicious about Jerusalem, Ankara’s ally, their historic enemy. The deterioration of the Israeli-turkey relation in 2010 enabled a new positive partnership between them. But an unexpected element occurred: in summer 2010, a huge amount of natural gas has been discovered in Eastern Mediterranean waters, offshore Israel. Economic perspectives enhanced the link between Israel, Cyprus and Greece. But for the Hebrew state, something else is at stake: getting out the diplomatic isolation wanted by Turkey and Egypt. 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *